Clément DECOSTER ET Vincent LELIÈVRE

À PROPOS DE L’ARTISTE

Corps de vi(ll)e réunit dans une rencontre fictionnelle, l’éphémère et l’infini par l’association de deux médiums d’expressions, la photo et le dessin urbain. Par une croisée des artistes, l’exposition met en scène l’imaginaire de l’Habité propre à Vincent Lelièvre mis en scène et en image par Clément Decoster. La toile laisse place à la peau, la ville rigide aux corps en mouvement, la narration à la fiction, et le spect-acteur de la vi(ll)e poursuit sa promenade…

Du cœur au corps, de la peau au papier, de ce qui bouge, de ce qui est figé, la forme de la vi(ll)e ne trouve sens que pour celui qui en fabrique la clé. Les vi(ll)es invisibles ont fait tomber la cape, se sont édifiées et se sont revendiquées, Gloires à tes cités, Gloire à tes passagers, Gloire à tes identités. (Lénaïck Kunze, corps de vi-ll-e)

Visite virtuelle de la galerie